Enfants: ils construiront l'avenir!

Publié le par Robinson

Aujourd’hui, j’ai vu…

Aujourd’hui j’ai accueilli

De maternelle et de primaire

Cent dix petits

A la bibliothèque

J’ai vu des enfants

Ecoutant

Les  conseils  des enseignants

Aux consignes obéissant

A notre écoute toujours présents

Aux activités proposées

Presque tous intéressés

Mais dans  un groupe nombreux

Pour certains malheureux

Le petit de deux ans

Noyé dans un nombre trop grand

Et j’ai vu des grands

Bien dans leur tête

Bien dans leur peau

Echangeant

Avec  nous librement

Des propos

Des propos plus dignes que ceux de bien des Grands

Des propos intelligents

Dans un langage décent

J’admire ces enfants

Qui se placent à leur rang

Qui savent questionner

Conscients d’ignorer

Qui savent proposer

Quand ils pensent savoir

C’est tout à leur gloire !

C’est cette génération-là

Qui  fera

De la vie ce qu’elle sera

Et les adultes qui peuvent les aider

Par ces enfants seront aimés !

 

Mais quelles solutions pour les ados violents

De plus en plus violents 

De plus en plus nombreux?

Et si on s’était trompé en supprimant le service militaire sans le remplacer ?

 

Publié dans Humeurs

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Pascale la tricotineuse 13/02/2010 01:10



je ne sais pas pour le service militaire, mais il y a beaucoup de parents qui sont déjà incapables de s'occuper de leurs propres enfants, qui n'ont pas d'autorité et qui ne reprennent pas
l'éducation quand elle peut déraper à l'adolescence! Les miens se sont rebellés comme d'autres à cette période, mais nous leur disions que s'ils étaient irrespectueux envers leurs professeurs,
ils serait collés et en plus ils auraient affaire à nous !! ils ne sont pas parfaits loin de là , mais ils ont du respect pour tous. les gens attendent tout de l'école mais il faut prendre sa
part dans l'éducation des enfants et compléter par la culture avec l'aide des professeurs si nous ne pouvons la dispenser par faute de compétence personnelle. les gamins sont souvent plus
intéressés quand ils tout jeunes.
Après c'est une question de volonté et de climat familial!
très interessant ton poème au fait , je m'embarque dans mes arguments et je ne respecte pas ton écrit... c'est du joli !!!



Robinson 13/02/2010 14:15


Le service militaire, il fallait sans doute le supprimer...mais il aurait fallu créer une structure de remplacement...
L'adolescence se marque entre autres choses, par une rébellion...normale si les parents savent faire face...et si parents et enseignants vont dans le même sens!...
L'adolescent se pose en s'opposant...


mauve 12/02/2010 14:53


J'aime l'enfance car elle est le demain. Je l'aime pour son innocence, et sa fraicheur. Elle représent la vie, et l'innocence. nous sommes des adultes guideurs, guidants. A nous de leur tenir la
main, et de ne pas la lacher trop vite...
Merci pour ce joli texte, il me parle beaucoup!
Merci également pour le com laissé en terre mauve...
Mauve


Robinson 12/02/2010 21:06


Je fais confiance aux enfants et à leurs enseignants pour  bâtir l'avenir!
Je sais que tous les ados d'aujourd'hui ne sont pas perdus, mais ils sont trop peu encadrés, on ne leur offre pas assez de perspectives...en dehors du chômage!
Je ne voulais publier qu'un article sur ce sujet, mais les coms que je reçois m'incitent à en publier un autre demain: je fais mon possible pour cela, ce soir...
Et tes mots "guideurs", "guidants" me parlent! Si je publie ce que j'ai en tête, tu comprendras pourquoi! 


Oxygene 12/02/2010 11:17


Un enfant qui a soif d'apprendre ou qui a envie de partager est un bel espoir pour celui qui l'encadre dans des activités. C'est aussi une revanche contre tous ceux qui donnent un sentiment d'échec
à ceux qui oeuvrent pourtant pour les éveiller à la connaissance et à la vie.
Je ne suis pas sûre que le seul service militaire pourrait changer quelque chose... Notre société n'évolue pas vers le respect de l'autre , ni vers la solidarité. Cela ressemble plutôt à l'éloge du
chacun pour soi, à la valorisation du plus clinquant, du plus superficiel, à l'abandon de l'autorité, etc, etc... et cela  avec les conséquences que l'on sait.... Il faudrait reprendre toutes
les bases pour voir naître de nouveau des gens acteurs d'une vie de tolérance, de partage, de respect.... Pfff... je me fais l'effet d'être une sacrée utopiste... Le mal est fait et j'ai bien peur
que notre société ne retrouve jamais le chemin de la sagesse...


Robinson 12/02/2010 14:33


Le service militaire n'est plus envisageable, ce serait stupide...mais quand on l'a supprimé (j'étais pour cette suppression) on n'a rien mis en place. Or il apportait quelque chose: aux jeunes qui
n'avaient ni formation ni emploi, il apportait l'apprentissage d'un métier (il faut dire que j'étais sur une base aérienne, et que les métiers y étaient nombreux!)... Il apportait quelques
connaissances: j'ai fait de la "mise à niveau" en français, en maths pour une trentaine sur cent vingt...
Pour l'avenir de ces tout jeunes déliquants, je ne vois pas ce qu'on pourra faire!
C'est pour moi une raison d'aimer ce que je peux faire à la bibliothèque avec les écoliers!


Josette 12/02/2010 10:24


On leur a donné tous les droits et ce n'est pas la meilleurs façons de leur apprendre à se tenir droit, à être droit physiquement et moralement, le service est révolu mais c'est en amont très loin,
à la source que s'ébauche ces tyrans...en n'importe quels lieux, à la maison, dans l'escalier, dans la rue...
Nous étions 42 par classes dans "mon" CC et je n'ai aucuns souvenirs de prolèmes semblables à ceux d'aujourd'hui, des railleries peut être cruelles mais des violences physiques jamais.


Robinson 12/02/2010 14:22


J'ai connu les classes de 35 quand j'étais élève, sans problèmes réels...
Nos parents nous éduquaient...L'enseignant complétait cette éducation, et nous apportait les connaissances...Mes parents avaient quitté l'école à 11 ans...
Ici, dans  la rue, les enfants nous disent encore "bonjour!", mais on est des privilégiés, grâce à la bibliothèque...


Lily 12/02/2010 07:44


Ton texte est généreux et plein d'espérance. De l'intérêt et de la soif de connaitre, ils en ont ces jeunes, et pourtant ... Que d'instincts de bagarre et de toute puissance les agitent souvent !
Je pense que bien souvent leur tête est trop pleine (et pas que de savoirs !) pour qu'ils puissent s'épanouir avec les autres. Ces temps à la bibliothèque leur offrent des hâvres de paix où ils
peuvent plus calmement élaborer une vision du monde passé, imaginaire, présent et même futur. Ton travail est précieux Robinson. Alors bonne journée !


Robinson 12/02/2010 14:08


Lorsque je vois ces mêmes enfants le midi à la cantine, je découvre que beaucoup d'entre sont agités, et ont tendance à se chamailler...Explication: la cantine a été construite pour 56 jeunes, et
ils sont plus de cent maintenant! Deux services, et certains mangent dans le hall, pendant que d'autres jouent autour d'eux....S'il pleut, tous se retrouvent dans le hall! Il nous est arrivé
d'aller ouvrir la bibliothèque pour en "abriter" une trentaine...La concentration de tant d'enfants, c'est comme dans les classes...Ca nuit terriblement au bon travail qui peut être fait à
côté!...Hier, le "chahuteur" était vite calmé, et même par ses petits copains qui voulaient la tranquillité!
Bonne journée, Lily!