Histoires de sons

Publié le par Robinson

Histoire d’écriture et de prononciation…

A l’époque où la langue française n’avait pas encore de règles fixées, chaque "clerc" écrivait à sa façon…

Certains ont établi des règles : je crois que c’est Clément Marot qui a établi les règles d’accord du participe passé conjugué avec « avoir »…

En dehors de ces quelques règles, c’était l’anarchie : j’ai lu un texte où le mot « tout » était écrit de trois façons différentes en quelques lignes…(façon la plus simple : « tu » !)

Regardons la terminaison des verbes à l’imparfait…Certains écrivaient :

« Je chantais… »

D’autres :

« Je chantois… »

La prononciation dans ce deuxième cas  était : « oi » ou « ouè »…

On s’est fixé sur « ais »…mais la prononciation « ouè » est restée, en particulier dans les milieux ruraux, notamment en Anjou… On allait à "la fouère", on mangeait "des pouères" etc.

Les auteurs d’ouvrages sur le vieux parler angevin écrivent « La Loère »…Il me semble plus logique d’écrire « La Louère », ce qui correspond mieux à la prononciation !

Quand j’écris dans ce patois, j’essaie de « coller » à la prononciation…je fais appel à mes souvenirs auditifs, dans la mesure où j’ai entendu ce parler autrefois ; à l’époque, je n’avais pas l’occasion de le lire.

Chez nous, on a tendance à « manger » beaucoup de « sons » :

« J’vais », « j’mange », etc.

Dans le sud (langue d’oc) on prononçait tous les sons : « cham’p » pour « champ »…

On en ajoute même parfois, me semble-t-il …J’ai souvent entendu : « tu verras, c’est pas loing », le « g » étant très audible (et superflu) !

Mais c’est le côté chantant des parlers du sud !


J'invite celles et ceux qui se sont intéressés à ce que j'ai publié sur La Loire et les boires (bouères) à consulter le site:

http://inventerre.canalblog.com/archives/2009/07/22/14468031.html

Publié dans Langue française

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

fanfan 17/02/2010 22:20


C'est intéressant!
On est tellement imprégné par la langue du terroir qu'on n'arrive pas à prononcer certains mots autrement !!IEn Corse, on dit un" peneu"  au lieu d'un "pneu",ce qui fait tiquer les garagistes
du continent!! Et il faut beaucoup se forcer pour bien prononcer le mot
Mon mari était du sud-ouest et il prononçait toutes les lettres à la fin des mots ,en effet!
 bonne soiré


Robinson 17/02/2010 22:44


C'est la langue parlée, celle qu'on utilise pour communiquer chaque jour...Ces sons sont des sons qui font notre terroir, notre histoire: normal qu'on y tienne! J'aimerais que mes enfants et
petits-enfants se souviennent un peu du vieux parler angevin: j'écris un peu pour ça...
C'est l'opposé, pour moi, du langage qui se met en place chez les jeunes.
Au fait, as-tu eu de la neige ?...Et est-ce fréquent chez toi ?
Bonne soirée, fanfan!


Josette 17/02/2010 15:55


le charentais n'est pas le plus "euphonique" avec ses J comme des H aspirés ! matante jeanine devenait HAnine !
grande différence dans le sud entre le plein ouest (basque) le béarnais, le gascon et le sud -centre et encore plus avec le sud est


Robinson 17/02/2010 16:02


La langue française est riche de variantes...


Josette 17/02/2010 14:43


la langue chantante du Sud ouest (région basque) est particulièrement amusante, je me souviens d'un ami qui me demandait une "petite e casse e rrau lle e" pas facile à transcrire !


Robinson 17/02/2010 15:50


une petite casserole ?...
J'ai passé 18 mois de vacances offertes par la République, à Cognac...
Il y avait bien sûr des gars de toute la France! Plusieurs avaient un accent chantant et commençaient ou terminaient leurs phrases par "oh, putain" ou par "oh! con"...
Il y avait des Charentais: "il faut que j'alle"... c'était au pays des "cagoules", que l'on appelle "cagouilles " par ici (les escargots)...


Oxygene 17/02/2010 11:55


Ces différentes prononciations font le charme de nos régions... J'aime entendre les différents accents et les différents parlers... Je trouve que c'est très enrichissant !


Robinson 17/02/2010 13:58


J'aime bien aussi relire des textes anciens dans leur version originale...
En ce qui concerne les parlers anciens, c'est dans la Sarthe que j'avais connu le "record": terrible l'accent!...En Bretagne, il y a une prononciation marquée, et ma petite-fille de 12 ans
parle avec cet "accent"...


midolu 17/02/2010 08:15


Robinson, j'ai suivi le lien que tu donnes en fin de billet et ... quelle découverte !
En plus des précisions sur les boires, leur utilité et leur nécessaire sauvegarde (et restauration aussi), il y a cette photo, et dans la photo cet arbre aux racines tourmentées mais somptueuses
!
Aussitôt, j'ai pensé à un quichottinier, qui ferait plaisir à une de nos amies communes ...
Bisous bis !


Robinson 17/02/2010 11:02


J'avais trouvé ce site intéressant...