Le Temps...

Publié le par Robinson

Le temps…

Le temps le temps

Le temps passe tellement

Vite tellement

Comme le vent

Le vent tant

Tant violent

Le temps n’est pas suffisant

Pour faire autant

Ce qu’on voudrait tant

On voudrait tant

Prendre le temps

De faire lentement

Tranquillement

Ce qu’on aime vraiment

Il apporte le temps

Trop de moments

Moments de tourments

Moments de désagréments

Moments d’obligatoirement

Moments d’inutilement

Mais avec le printemps

Reviendra le temps

Le temps des agréments

Publié dans Mes écrits

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Bigornette 22/02/2010 15:35


tiens voilà un sujet que je connais bien... super texte que tu 'avais bien caché... bisous...


Robinson 23/02/2010 22:30


Tu étais trop occupée...Bisous!


temps 21/02/2010 01:43


Le temps suse que quand on ne s'en sert pas. Ainsi souvent notre société est meutrière car elle a développer de multiples manière de nous faire perdre notre temps sans raison cohérente. Parfois au
nom de la science, parfois au nom d'une idée politique, parfois au nom d'un qui se croit supérieur, parfois pour nous enlever notre dignité humaine, parfois elle ne sait même plus pourquoi.
Cordialement


Robinson 21/02/2010 20:56


Le temps use quand on ne  s'en sert pas utilement, agréablement, etc.
Le temps use quand on ne le maîtrise pas!
Cordialement


Pascale la tricotineuse 21/02/2010 00:40



 le temps après lequel on court toujours m^me quand on a le temps, m^me quand on a 20 ans !! vivement le printemps !!!



Robinson 21/02/2010 20:53


Le foutu temps qui fuit! Je fais une pause pour effectuer des tâches nécessaires! Bisous, Pascale, et à bientôt, j'espère!


Koulou 20/02/2010 22:45


à ton aise !  prends tout ton temps...


Robinson 20/02/2010 23:00


Merci, Koulou: le temps de rédiger  quelque chose sur "La Perle", et je publie...
Là, je vais finir la lecture de ton tome 2...
Après, j'ai la journée de dimanche...enfin, une partie de la journée...


Koulou 20/02/2010 22:08


Et bien oui, tout le charme du livre repose sur la description littéraire des ordeurs, alors évidemment, en film, on ne pouvait pas rendre ça, car l'intrigue policère qui sert de prétexte n'est
qu'un prétexte justement à éveiller nos sens. Sens de l'odorat, facilement évocable à l'écrit mais pas du tout à l'image. En outre, le film situait l'histoire dans une époque plus récente je crois.
bref, de la belle littérature.


Robinson 20/02/2010 22:25


Bon, j'ai vraiment envie de lire ce livre: je vais voir s'il est à la bibliothèque ou dans le réseau...
Mais j'ai de la lecture! ...
Et une critique à faire: "Drulls et Dralas"...
Et puis "La Perle"...